Fédération Médiévale et Renaissance
Ligue de combat historique

Présentation du combat historique en lice ou en duel

Le Pas d'Armes est un tournoi où s’affrontent les chevaliers à pied, dans un enclos appelé la Lice.
Ils combattent, avec les armes nobles et tentent de gagner le prix du pas.
Loin des tournois semi-improvisés des XIIème et XIIIème siècles, les pas d’armes relèvent d’une organisation mûrement réfléchie et anticipée.
La spécificité de ce nouveau genre d’affrontement est la dimension théâtrale et majestueuse des confrontations et dans leur organisation selon une réglementation et un protocole précis.
Les pas d'armes encouragent la renommée d'un seul individu, et permettent à chaque champion de mettre en évidence ses qualités, de s'illustrer contre des adversaires venus de différentes cours européennes. Tout ceci est lié à la tendance générale à une individualisation des faits d'armes chevaleresques au détriment des mêlées.

Le duel (judiciaire ou d'honneur) est un combat par les armes, soumis à des règles précises, qui oppose deux adversaires, l’un demandant à l’autre réparation d’une offense ou d’un tort.
• Aux XIIIème et XIVème le duel judiciaire reprend la même forme que le combat en champ clos avec juges, maréchal et héraut.
• Aux XVème et XVIème, le duel du point d'honneur est le désir de braver le pouvoir royal grandissant, on se bat pour n’importe quelle raison, et au besoin on invente un prétexte concernant son honneur (privé ou public) quand l’envie vient de vouloir simplement se mesurer les armes à la main. Le duel devient une mode, et sous l’influence des maîtres italiens, l’épée en devient l’arme quasi-exclusive avec la dague et, parfois, la lance.

La lice est ouverte pour le pas d'armes ou un duel au XIIIème, XIVème, XVème, et XVIème sous conditions du respect du règlement.

Objectif de la Ligue de combat historique :
• Offrir aux compétiteurs de tournois un environnement sécurisé et divertissant pour l'exercice de leur passion.
• Offrir la possibilité aux associations organisatrices d'événements tournois de le faire plus régulièrement dans le cadre de rencontres fédérales.
• Réunir les compétiteurs au sein de tournois fédéraux, pour des catégories d'affrontements variées : Combat à pieds armuré ou Combat civil (non armuré).

Missions de la Ligue de combat historique en lice :
• Promotion.
• Assurance.
• Affiliation et labellisation des tournois.
• Publication des règlements des tournois affiliés.
• Vérifications des tournois affiliés.
• Publication des résultats des tournois affiliés.
• Classement des affiliés.
• Assistance pour les organisateurs de tournois.

Pour participer, il vous suffit de remplir le dossier d’inscription et de le renvoyer par mail à la Ligue nationale de combat historique en lice. L'inscription permet l'accès aux tournois de la ligue et son classement.

La ligue de combat en lice comprend actuellement 2 types d'activités de combat :
• La catégorie combat historique en armure.
• La catégorie combat historique civil sans armure.

Un tournoi peut accueillir toutes les catégories décrites dans son dossier d'affiliation. Aucune catégorie n’est considérée comme supérieure à une autre, puisque le contenu des activités est différent.

Catégorie combat historique en armure :
Tout combattant en armure s'engage dans une confrontation loyale avec l'objectif de vaincre son adversaire. Les règles, les points attribués, les armes et armures peuvent varier d'un tournoi à l'autre selon le choix de l'organisateur, mais doivent respecter le règlement général du combat en lice ; respecter la période historique représentée, et l'équipement doit être conforme aux règles de sécurité.

Catégorie combat historique civil :
Tout combattant en léger non-armuré s'engage dans une confrontation loyale avec l'objectif de vaincre son adversaire. Les règles, les points attribués, les armes peuvent varier d'un tournoi à l'autre selon le choix de l'organisateur, mais doivent respecter le règlement du combat en lice ; et l'équipement doit être conforme aux règles de sécurité (si nécessaire mettre un tabard pour cacher les protections modernes).